MODULE 7
- Le système respiratoire et ORL
- Les poumons
- L'oreille
- L'oreille moyenne
- L'oreille interne
- Les oxydes 
- Les HE majeures du système respiratoire et ORL
- Améliorez ces états
- Questionnaire
Phase 1
Phase 2
Phase 3
Phase 4
BONUS
Phase 5
Phase 6
Phase 7
Phase 8 
Phase 9 
Phase 10

L'OREILLE MOYENNE 

L'oreille moyenne est un ensemble de cavités creusées dans le rocher de l'os temporal et qui communiquent entre elles. Ce sont : 

- au centre : la caisse du tympan

- la prolongeant en avant : la trompe d'Eustache

- la prolongeant en arrière : les cavités mastoïdiennes. 

De la forme d'un tambour aplati, la caisse du tympan est placée entre le conduit auditif auditif externe et l'oreille moyenne. La paroi externe est la membrane du tympan qui fait séparation avec le conduit auditif externe ; la paroi interne est osseuse et percée de 2 orifices : fenêtre ovale et fenêtre ronde. La fenêtre donne accès dans le vestibule de l'oreille interne en haut et la fenêtre ronde en bas est fermée par une mince membrane dite tympan secondaire. 

Le tympan est une membrane fibreuse. La caisse du tympan est traversée par une chaîne de trois osselets articulés entre eux appelés : marteau, enclume, étrier. 
Un ensemble de muscles leur permet de se mouvoir les uns sur les autres. La caisse du tympan communique vers l'arrière avec les cellules mastoïdiennes qui sont des cavités aériennes creusées dans l'épaisseur de la portion mastoïdienne de l'os temporal et en avant avec le pharynx nasal et par conséquent vers l'extérieur par un long canal de 4 cm allant de la caisse du tympan au pharynx en faisant communiquer ces deux organes ; c'est la trompe d'Eustache. Ce canal est d'abord osseux puis devient cartilage. Ces rapports expliquent la propagation possible d'infections rhino-pharyngées à la caisse du tympan. 

 

Catarrhe signifie inflammation aiguë ou chronique des muqueuses avec hypersécrétion. Le catarrhe tubaire est une affection caractérisée par la présence de sérosité (liquide) dans la trompe d'Eustache. 
Les causes : végétations adénoïdes, déviation de la cloison nasale, hypertrophie des cornets, états inflammatoires chroniques du 
rhino-pharynx, sclérose cicatricielle. Il se passe un phénomène physique : la communication entre l'oreille externe et l'oreille moyenne qui était le rôle de la trompe d'Eustache ne se fait plus. Faute de pression dans la trompe, c'est la pression extérieure qui repousse le tympan vers l'intérieur. Il y a dilatation des vaisseaux et suintement de sérum. Si un problème rhino-pharyngé persiste, le catarrhe peut devenir chronique et entraîner une surdité permanente. En effet, le tympan se sclérose, demeure rétracté et la surdité augmente avec l'âge. 

Otite moyenne

elle n'est pas exclusive à l'enfance mais très fréquente. C'est une inflammation de l'oreille moyenne favorisée par des causes locales comme angines, adénoïdites, sinusites. On voit que l'inflammation provient des zones voisines de l'oreille. L'otite est l'une des complications les plus fréquentes de la scarlatine, de la rougeole et d'autres maladies de l'enfance. Le froid est un facteur prédisposant en ce qu'il diminue la résistance. 

Le premier symptôme est une douleur qui s'intensifie en position couché, accompagné de bourdonnements et de surdité. La fièvre peut monter à 40°. L'otite peut se résoudre d'elle-même mais elle s'accompagne souvent d'une perforation du tympan qui a cédé à la trop forte pression du pus accumulé dans la caisse. Chez les enfants qui en souffrent de façon fréquente, c'est souvent l'écoulement du pus qui attire l'attention, parce que la douleur est minime ou imperceptible. Comme l'écoulement vers l'extérieur calme la douleur, si le drainage est suffisant, l'otite peut guérir sans autre traitement. Chez le nourrisson, l'état général est affecté plus que ne le laisserait prévoir la gravité de l'affection. Au contraire chez les personnes âgées, l'otite est insidieuse et traîne en longueur. 

Otite bénigne

la désinfection du nez et du pharynx peut empêcher la maladie de se propager. Il est inutile de même parfois nuisible de prendre systématiquement des antibiotiques. Une fois le pus formé, la simple désinfection ne suffit plus, il faut avoir recours aux antibiotiques. Lorsque les matières purulentes compriment le tympan, il faut pratiquer une paracentèse pour évacuer le pus. Si l'otite persiste après une semaine ou si la fièvre augmente, il faut avoir recours aux sulfamides et antibiotiques. 
Chez l'enfant qui souffre très souvent d'otites, le médecin (ORL) peut recommander la pose d'un yoyo ou drain au niveau du tympan. Ce drain favorise l'écoulement à l'occasion d'otites et en même temps permet à l'air de circuler pour maintenir la membrane au sec, condition de son bon fonctionnement. 

Otites chroniques

comme leur nom l'indique, il s'agit d'otite aiguës s'étant aggravées ou de processus inflammatoires rhino-pharyngés. Certaines otites sont chroniques dès leur début sans avoir passé le stade aigu.  

La mastoïdite est l'extension du processus inflammatoire de la caisse lymphatique aux cavités de la mastoïde. C'est une maladie rare de nos jours, grâce aux antibiotiques et à la surveillance otologie. Dans sa forme sournoise, elle survient après un traitement insuffisant aux antibiotiques d'une otite. 

L'otospongiose est une maladie caractérisée par l'ankylose des osselets de l'oreille moyenne qui devraient transmettre les vibrations à l'oreille interne. C'est une des causes les plus fréquentes de surdité. Son symptôme le plus frappant : surdité bilatérale. Elle touche fréquemment la femme (80% des cas), elle apparaît souvent à la puberté ou à la grossesse et s'intensifie aux accouchements successifs. 

Second symptôme caractéristique : l'ouïe est conservée partiellement dans certaines conditions comme au téléphone, en présence de bruits ambiants.... 

L'ostosclérose résiste à tout traitement. 

© 2017 Ecole Française d'Aromathérapie N° W3330003449

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon