MÉTHODES DE CALCUL POUR EFFECTUER SES PRÉPARATIONS 

LES FRICTIONS : 

La friction, comme son nom l'indique, est une action vive, robuste, généralement localisée. Il faudra éviter l'usage d'huiles chaudes, irritantes en friction à moins d'avoir un objectif thérapeutique. précis et ponctuel. La friction se pratique sur la nuque, la plante des pieds, et sur toute partie affectée comme les articulations contre les tendinites, les inflammations. La friction matinale peut être pratiqué sur tous les membres, la nuque ; elle n'a pas d'égal pour revitaliser, recharger d'énergie tout en parfumant agréablement la peau. Toujours éviter les muqueuses. 

LES ONCTIONS : 

l'onction se pratique sur de petites surfaces comme le front, la nuque, les chakras. C'est le cas qui permettra la plus forte concentration d'huiles essentielles justement parce que la surface d'absorption est réduite. Les plupart des gens tolère bien les onctions d'huiles pures de Citron, Lavande, Camomille, Eucalyptus radié, Bois de Rose, Niaouli.... et bien d'autres. Par contre, éviter absolument les Cannelles, Origan, Girofle et autres huiles chaudes et dermocaustiques. Une petite onction de Lavande sur les tempes et le front, au travail passe inaperçue et s'avère une solution "santé" supérieure à la prise d'un médicament contre le mal de tête.... 
L'onction est le complément idéal dans la pratique de la réflexologie. 

LES ENVELOPPEMENTS : 

Aussi appelés "embaument vivant", méthode pratiqué en clinique qui peut très bien se faire chez soi avec un peu d'organisation. Sur une moquette, un matelas d'exercice ou sur le lit, préparer une couverture, une pellicule de plastique et un drap (serviette) de bain, le tout assez grand pour envelopper tout le corps. Au sortir d'un bain chaud, ou mieux encore un sauna, vaporiser 20-40 gouttes d'HE mélangées à 1/4 de litre d'eau sur la serviette. (En agitant bien la bouteille tout en vaporisant, l'eau sert à répartir les huiles uniformément). 

S'envelopper en position allongée et se détendre. Cette méthode est particulièrement efficace dans les états grippaux, en combinaison avec un enveloppement d'argile, d'algues, comme relaxation totale pour les sujets hyper nerveux, à la suite d'un choc émotif, dans une situation d'hypothermie.... 

LES BAINS : 

plusieurs huiles essentielles conviennent parfaitement au bain et elles ont un double effet : mélangée à l'eau chaude, elles se dégagent en vapeur bienfaisante et s'infiltrent également à travers l'épiderme. Les huiles essentielles pourront être combinées avec d'autres éléments naturels comme les algues, les tourbes, les sels marins dans des synergies des plus bénéfiques. Mais comme les huiles ne sont pas miscibles dans l'eau, il ne faudra jamais les verser directement dans l'eau du bain ; elles flotteraient et colleraient à la première partie du corps immergée ; il faut les diluer auparavant et les verser sous la turbulence du robinet pour qu'elles se mélangent uniformément. 

 

Des produits alimentaires peuvent faire l'affaire pour incorporer des huiles essentielles aux bains : jaune d'oeuf (il contient de la lécithine qui agit comme un émulsifiant) lait entier en poudre, crème fraîche. Les bains moussants, s'ils sont parfaitement neutres et de compositions végétale sont une autre bonne solution. Un détail important : soyons particulièrement prudent avec les enfants. On verra plus loin les limites minimales d'inattention et le petit vient vous rejoindre au bain ! si la préparation est chaude, sentant bon l'eucalyptus si apprécié quand on est grippé, hélas elle ne sera pas aussi bienvenue sur la peau de bébé. Il faudra le retirer, sans panique mais au plus tôt, l'éloigner de la pièce à cause des vapeurs qui pourraient irriter ses yeux et ses voies respiratoires fragiles, le sécher et faire un gentil massage d'huile végétale. 

Une indication au passage : l'eau ne soulage pas la sensation de chaleur provoquée par les huiles essentielles ; donc pas la peine e donner un autre bain à bébé. 
Dans les cas de brûlure, il faut avoir recours à l'huile végétale.  

Le sel de mer (naturel, non traité) est un bon médium pour répartir uniformément les HE. Nous ne disons pas que les essences deviendront miscibles, mais que la répartition sera uniforme. De plus, le sel convient mieux aux bains tourbillons que les produits gras. 

- Huile pour friction : 5 à 20% d'huile essentielle dans une huile végétale. 

- Huile pour onction : 50% ou moins d'HE dans une huile végétale. 

- Préparation pour un enveloppement : dans une bouteille de 250 ml munie d'un vaporisateur, que l'on agitera constamment pour répartir l'huile, on verse +/- 1ml (20 à 40 gouttes) d'huile essentielle.

- Bain : 10 à 15 gouttes d'HE ou synergie. Pour un enfant de 20 mois à 5 ans, 1 à 2 gouttes par plus. Toujours diluer dans une huile végétale, pour les enfants. 

            Consommation totale moyenne pour un adulte en usage externe (application, bain....) : 20 gouttes 

            En cure : 30 gouttes dont 5 ou moins d'huiles chaudes (celles provenant d'épices ou d'aromates). 

            Changer d'huile essentielle chaque quinzaine ou 3 semaines d'usage et pause d'une semaine pour éviter l'effet de plateau. 

© 2017 Ecole Française d'Aromathérapie N° W3330003449

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon
  • Google+ App Icon